5 choses que j'aurais aimé savoir avant de me lancer


Dans quelques mois ça fera 9 ans que j'organise des mariages avec Happiness Factory !

L'entrepreneuriat est une vraie aventure, remplie d'émotions, de doutes, de peurs, d'énormes joies, de satisfactions, de fierté !!


J'aurai aimé échanger avec d'autres Wedding Planner quand je me suis lancée, mais les rencontres ont été assez tardives, déjà parce que nous étions peu nombreuses, et aussi peut être parce que la notion de concurrence était plus présente que celle de la sororité dans le business. Ca a changé, les lignes bougent, et je trouve ça génial et tellement enrichissant !

Aujourd'hui les réseaux sociaux permettent de découvrir d'autres entrepreneuses, de beaux projets, de glaner des conseils, de se faire coacher ! Il existe aussi nombre de réseaux, de clubs d'entrepreneurs, où se rencontrer sans écrans, échanger et faire naitre des synergies.

Voici quelques petites choses que j'aurai aimé qu'on me dise il y a 9 ans lorsque je préparais mon projet de création d'entreprise et que j'ai apprise sur le tas...


5 choses que j'aurais aimé qu'on me dise avant de lancer mon business

1 - LE PROJET PARFAIT N'EXISTE PAS


Si toi aussi tu fais partie de la team des perfectionnistes lève la main !!

Et non, le projet parfait n'existe pas !

Un projet d'entreprise ça se pense, ça se peaufine oui c'est vrai, mais surtout ça se vit sur le moment !

Tu peux tout anticiper au maximum avant de te lancer, tu peux faire et défaire, améliorer et imaginer de nouvelles idées mais ce ne sera jamais parfait et surtout jamais figé.


► Pourquoi ?

Parce que ton entreprise évolue au fil du temps. Elle évolue en fonction des retours que tu auras de tes premiers clients, elle évolue en fonction des erreurs que tu feras, elle évolue en fonction des avancées technologiques / sociétales / économiques, elle évolue aussi en fonction de ta posture de cheffe d'entreprise.


On pourrait passer des années à imaginer LE projet d'entreprise parfait. Avec les bonnes prestations, les bons tarifs, les bons moyens de communications, les bonnes stratégies.

A ce rythme là, ça restera un projet imaginaire, rêvé, mais pas un business.


C'est en la mettant en application, en faisant vivre son entreprise, que l'on peut perfectionner ses prestations et ses process.


2 - ON NE DEFINIT PAS SES TARIFS EN FONCTION DE SOI


Je suis la première à avoir fait cette erreur quand j'ai signé mes premiers contrats... Inconsciemment j'avais défini les tarifs de mes prestations en fonction de ce que MOI je serai prête à payer, en ayant un brin de culpabilité à aller trop haut. Erreur...

Tu ne définis pas tes tarifs en fonction de toi, mais en fonction, entre autres, de ton persona (ta cible) et de ton positionnement !


► Pourquoi ?

Parce que ta cible, ton client idéal, ce n'est (probablement) pas toi !

Parce que si tu définis tes tarifs en fonction de toi, tu vas oublier les critères principaux qui participent au calcul de tes prestations : ton temps de travail, tes charges, ton expertise, ta gamme, ta rémunération.

Parce que nous avons tous des repères différents vis à vis de ce qui nous semble cher ou pas et de la valeur marchande que nous donnons aux choses.

Tes tarifs doivent être définis en fonction de deux axes :

- la rentabilité de ton entreprise (cf les critères ci-dessus) car oui monter sa boite c'est bien mais en vivre c'est quand même l'objectif

- la cohérence de tes actions : exemple, tu te positionnes sur du haut de gamme mais tes tarifs ne sont pas en adéquation car ça te semble trop cher ... warning !!!!!


3 - CASSER SES PRIX POUR REMPLIR SA SAISON C'EST NON


Il y a une différence entre faire un geste commercial lorsqu'on veut absolument signer un projet qui nous enthousiasme si le prix bloque, et casser ses prix pour remplir impérativement son agenda !


Je l'admets, c'est la tentation lorsqu'on débute... On a pas forcément encore la confiance en soi suffisante, on a peur de ne pas faire son chiffre, on a peur de passer à côté de contrats et de beaux projets mariages. Petit syndrome de l'imposteur aidant ("je débute tout juste, qui suis-je pour proposer de tels tarifs, j'ai peur qu'ils ne me fassent pas confiance / de ne pas y arriver").... et là c'est le drame, on cède à la tentation et on casse ses tarifs pour signer...


► Pourquoi ce n'est pas une bonne stratégie ?

Déjà parce qu'au lieu de vous rendre service ça peut décrédibiliser complétement votre travail aux yeux de vos clients, et aux vôtres à terme.

Comment justifier par exemple que vous cassiez votre tarif de 50% par rapport à votre prix initial ou au tarif moyen des autres wedding planner ?

Vos clients pourraient aussi se demander si pour ce tarif ils auront la même qualité de prestation que prévue initialement.

D'un autre côté ils pourraient aussi "abuser" de ce geste en vous demandant des prestations complémentaires au cours des préparatifs et à s'attendre à ce que vous cassiez encore vos prix.

Est-ce que ça valorise vraiment votre travail et votre expertise ?

De votre côté vous risquez d'avoir la sensation, à terme, de travailler pour "rien" et bonjour la frustration. Vous allez mettre la même énergie mais vous gagnerez deux fois moins, au risque de vous écœurer de ce que vous faites...


Alors oui vous aurez peut-être rempli votre saison, mais à quel prix justement ??

De plus, au moment où arriveront de nouveaux projets et de nouveaux futurs mariés en accord avec votre positionnement, prêts à signer au prix car c'est avec VOUS qu'ils veulent travailler, serez-vous à même de répondre à leur demande si vous êtes déjà fool ? Ne vous précipitez pas à casser vos tarifs à tout prix ...



4 - DIRE "OUI" A TOUT T'EPUISERAS


Wedding planner ... un des métier qui fait le plus rêver, qui touche à l'émotion, à l'amour...

C'est un métier rempli d'affect, certes, mais c'est aussi un métier exigeant basé sur l'humain.

Alors oui, on a envie de faire plaisir, oui on veut montrer qu'on peut / sait tout gérer, oui des fois c'est plus simple de dire "je m'en occupe" alors que ça ne relève pas du tout de notre mission.

Et vous risquez de vous épuiser physiquement et émotionnellement si vous ne donnez pas un cadre à vos missions...


► Pourquoi ?

C'est un peu un cercle vicieux... si vous dites "oui" une fois, puis deux fois à une mission pour laquelle vous n'êtes pas dédiée, dans l'esprit de votre client ça deviendra normal que vous disiez oui à chaque fois et vous risquez de susciter de la frustration et de l'incompréhension au premier non que vous direz.


Vous allez probablement attendre, consciemment ou non, que ce "oui" accordé soit reconnu et valorisé d'une manière ou d'une autre par votre client. Et ce n'est pas toujours le cas, ce qui peut aussi provoquer chez vous, de la frustration et vous dire "je ne vois pas pourquoi je me donne cette peine".


BIG WARNING

Wedding planner c'est votre METIER ! Ce n'est pas votre hobbie et vous n'êtes pas bénévole, c'est votre METIER !


Vous avez envie de rendre service, de faire plaisir à vos clients ? C'est OK.

En revanche :

- exprimez toujours le fait que ce service rendu ne rentre pas dans vos missions et que c'est exceptionnel

- n'hésitez pas à faire un devis pour ce service, à titre indicatif, même si vous ne facturerez pas, pour que votre client se rende compte de la valeur de ce service, et que ce dit service est une charge de travail supplémentaire pour vous

- ne dites pas "oui" à chaque fois sans contrepartie ! Ce service vous demande un temps de travail supplémentaire et c'est le 3eme que leur rendez ? Stop ! Vous envoyez un vrai devis ou proposez une solution alternative qui ne soit pas à votre charge

- ne vous sentez pas obligée de dire oui si ça ne rentre absolument pas dans le cadre de votre mission, que ça ne valorise pas votre prestation et qu'en plus ça nécessite pour vous du temps de travail supplémentaire gratuit. Vous avez le droit de dire "non". Ce qui compte, c'est d'expliquer vos raisons et de chercher une alternative avec le client si besoin.



5 - TRAVAILLER POUR SOI EST UNE LIBERTE PRECIEUSE


Une liberté à chérir et entretenir ! Bien évidemment on a une responsabilité, un respect et un engagement à tenir vis à vis de ses clients et des prestataires avec qui l'on travaille.


Mais être entrepreneuse c'est avoir le choix de travailler avec qui on veut, c'est le choix de moduler son temps, le choix de rester alignée avec ses valeurs et ses convictions.

Des fois on peut se perdre en chemin, et ça m'est arrivée : "pourquoi j'ai fait ça comme ça ? pourquoi j'ai accepté ce projet alors que je le sentais pas ? pourquoi j'ai dit oui à untel alors que je pensais non ? pourquoi j'ai accepté ce rdv à une heure pas possible ?" etc etc


C'est pas grave, le principal c'est de vous remémorer à chaque fois de ce choix que vous avez et des raisons qui vous ont poussées à franchir le cap de l'entrepreneuriat, les belles raisons !



FU0C1869.jpg

Après 8 ans à organiser des mariages dans le Sud-Ouest de la France, Happiness Factory Business est né d'une envie de partager avec vous ma passion pour le métier de Wedding Planner et pour l'entrepreneuriat !

Je partage ici des sources d'inspirations, des conseils, des outils, qui peuvent vous aider dans votre quotidien !